HISTOIRES DE FANTOMES

 

Je risque peu de me tromper en affirmant qu'une fois au moins dans votre vie une personne vous a raconté dans quelles circonstances elle, ou un de ses proches, avait vu un fantôme.

A en croire les nombreuses histoires de fantômes, on pourrait presque dire qu'il existe deux sortes d'entre eux : ceux qui restent obstinément attachés à un lieu et qui y apparaissent de manière régulière ou non ; et ceux qui semblent n'apparaître qu'une seule fois, peu après la mort de la personne dont ils sont censés être une sorte d'émanation...

Mon intention n'est pas de vous démontrer quoi que ce soit à propos des fantômes, mais de vous faire quelque peu réfléchir à leur sujet...

Lisez un aussi grand nombre de témoignages que vous voudrez à propos des apparitions de fantômes ; vous n'en rencontrerez pas un seul où il est prétendu qu'un de ces fantômes était complètement nu. Tous les fantômes semblent en effet porter des vêtements, qu'ils soient diaphanes, vaporeux ou d'apparence aussi solide que les vêtements terrestres. N'est-ce pas étrange pour de purs esprits ? Passe encore le fait que ces "esprits" aient apparence humaine ; mais qu'ils aient besoin de se vêtir de choses diverses coupées à la mode et selon les canons terriens... c'est proprement invraisemblable et totalement absurde. La chose ne semble pourtant frapper personne, peut-être parce que les fantômes ne sont pas différents de ce que nous nous plaisons à imaginer...

De toutes les histoires de fantômes que j'ai pu lire, voici peut-être la plus intéressante...

Cela se passa en octobre 1879, à Bishopthorpe, près de New York. Deux demoiselles dormaient dans la même chambre. Tout-à-coup, la première vit une forme blanche vaporeuse passer à travers la chambre, depuis la porte jusqu'à la fenêtre. Au même moment, la seconde crut sentir une "présence" en même temps qu'elle entendit une musique très douce. Les deux demoiselles crièrent ensemble. La première dit "avez-vous vu cela ?" et l'autre : "avez-vous entendu cela ?" La première reprit : "j'ai vu un ange voler à travers la chambre !" et l'autre enchaîna : "et moi j'ai entendu chanter un ange !"

Très décontenancées et passablement effrayées, les deux jeunes femmes essayèrent de se rendormir le plus vite possible non sans que la seconde demande à la première ce qu'elle avait vu exactement. Et celle-ci lui répondit : "une sorte d'ombre, comme un esprit."

Gabriel Delanne qui emprunta les deux récits complémentaires à un ouvrage célèbre et les retranscrivit dans le Tome I de son livre "Les Apparitions matérialisées des vivants et des morts" sous-titré "Les fantômes des vivants" (Paris, Leymarie, 1909, page 154) ajouta que la différence entre les deux témoignages s'expliquait peut-être par le fait qu'une des personnes était de "type visuel" tandis que l'autre était de "type auditif". Quelle belle "explication" ! Dommage qu'elle ne nous apprenne rien parce que, tout simplement, elle ne signifie rien.

Constatons les différences fondamentales entre les deux témoignages : l'une voit mais n'entend rien, tandis que l'autre entend mais ne voit rien. Quant à celle qui voit, elle décrit d'une part une forme blanche vaporeuse, c'est-à-dire quelque chose qui semble clair ou lumineux ; et elle parle d'autre part d'une "sorte d'ombre", c'est-à-dire quelque chose de plus sombre que l'environnement et qui n'est nullement lumineux. Voilà de sérieuses contradictions qui indique une vision particulièrement "changeante".

Le phénomène est de toute évidence hallucinatoire et présente de nombreux points communs avec d'autres "apparitions". Je songe plus spécialement à certaines apparitions de la Vierge à plusieurs enfants, tous n'entendant ou ne voyant pas les mêmes choses (Fatima, Beauraing,...). Des théologiens, embarrassés par cela, ont parfois parlé de "visions multiformes" ou "complémentaires". Encore de belles "explications" !

L'envie me prend de laisser mes lecteurs sur leur faim et de n'en pas dire davantage. Cela les incitera peut-être à réfléchir par eux-mêmes à d'autres caractéristiques que peuvent avoir les "apparitions"...

 

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES