QUAND UN CHERCHEUR DU VRAI S'EGARE DANS LE FAUX...

 

Je m'amuse parfois des critiques virulentes que des gens qui se présentent comme des chercheurs sérieux peuvent m'opposer. Mon ami Michel Moutet a récemment attiré mon attention sur un site conçu par un audacieux anonyme qui a cru bon de se rebaptiser "Chercheur Du Vrai."

Soucieux de présenter George Adamski comme un authentique contacté des extraterrestres, cet homme s'attaque à ma personne avec quelques arguments qu'il estime sans doute décisifs.

D'abord, il me reproche de traiter de trop de sujets différents et conclut que je devrais plutôt m'appeler "Monsieur je-sais-tout."

Mon pourfendeur oublie qu'il traite lui-même de pas mal de sujets sur son site : les ovnis, les contactés, Roswell, les apparitions de Fatima, l'archéologie, les sociétés secrètes, les gouvernements invisibles, les sciences non conventionnelles, l'énergie libre et même le mouvement perpétuel. C'est révélateur. Mais jugeons plutôt du bien-fondé de cet argument. Si on devait en suivre jusqu'au bout la logique simpliste, on pourrait dire que moins on en sait et plus on est crédible. Et c'est sans doute pour cette raison que ChercheurDuVrai se croit très crédible...

Cela dit, ChercheurDuVrai reprend -dans son style très personnel- un argument passablement éculé. A l'en croire, je ne serais qu'un fanatique qui, à la suite d'une déception (Adamski), se serait mis à brûler tout ce qu'il avait adoré jusque-là.

J'ai fait depuis longtemps litière de ce mensonge répandu par Jean Sider, Frank Boitte et Auguste Meessen pour ne pas avoir à y revenir. Je redirai simplement qu'il suffit de relire dans l'ordre chronologique mes divers travaux pour se rendre compte que mon "retournement" s'étala sur au moins dix ans parce qu'il fut tout simplement le résultat d'un long travail de vérifications diverses, chose que mes adversaires n'ont jamais faite car ils ont tout envisagé à sens unique.

Après m'avoir ainsi moqué, ChercheurDuVrai passe enfin à des arguments concrets. A l'entendre, je ne suis pas un critique sérieux d'Adamski parce que j'ai écrit (sur le présent site internet) que le contacté avait rencontré le pape le 13 mai et non le 31. Bien qu'il concède qu'il puisse s'agir d'une simple inversion de chiffres, ChercheurDuVrai en fait pourtant le plat de résistance de sa démonstration me concernant. Que peut-on attendre de sérieux, en effet, de quelqu'un qui inverse deux chiffres en tapant sur son clavier ?

A chacun d'apprécier le poids de l'argument dont la conclusion est sans arrêt répétée ensuite : Hallet n'est forcément pas un chercheur sérieux.

Chacun pourra apprécier les autres arguments de l'intéressé. Car après cette "charge" il n'y a, sous la plume de ChercheurDuVrai, rien de factuel qui n'ait été expliqué ou démontré dans la version américaine de mon étude critique sur Adamski (A Critical Appraisal of George Adamski) gratuitement téléchargeable désormais sur internet et que ChercheurDuVrai semble totalement ignorer comme d'ailleurs certains textes du présent site. En revanche, il y a chez mon contradicteur une singulière forme de cécité ou d'ignorance. Par exemple, alors qu'il s'attarde longuement sur les prétendues vertus démonstratives des photos de Darbishire, il oublie ou il ignore que ce dernier reconnut qu'elles étaient des faux et il oublie ou ignore tout autant que des documents écrits démontrent que Darbishire et Desmond Leslie partageaient ensemble le secret de la falsification des photos d'Adamski au moyen d'un type de lampe particulier.

ChercheurDuVrai a un côté si pathétique que je vais me borner à montrer par l'image quel est le niveau de qualité de sa documentation et quels sont ses talents pour effectuer des analyses de texte. Après avoir reproduit les scans du récit du contact du Desert Center tel qu'il apparaît dans l'édition J'ai Lu (qui contient elle-même quelques grosses erreurs), ChercheurDuVrai propose un document en disant que c'est celui-là qui fut "déposé sur la pellicule remise par les Vénusiens à Adamski." Cette phrase est une véritable somme d'erreurs. En effet, le seul Orthon est devenu "les vénusiens", une plaque photographique s'est transformée en pellicule et le message qu'on peut quand même voir dans l'édition J'Ai Lu a été remplacé par un document papier qui n'a aucun rapport avec lui. Un document dont ChercheurDuVrai propose d'ailleurs une traduction pour le moins fantaisiste, puisée chez un affabulateur. Afin que mon contradicteur ne puisse faire disparaître cette erreur édifiante, je la présente ici sous forme d'une copie d'écran de mon ordinateur sur laquelle l'adresse de son site est bien visible.

On dit parfois qu'on a les politiciens ou les critiques qu'on mérite. C'est fort heureusement faux ! Car même si ma modestie doit en souffrir, j'estime mériter bien mieux que les rodomontades de ChercheurDuVrai écrites bien souvent dans un style qui éclaire déjà pas mal le niveau culturel du personnage...

Liège - Octobre 2015

 

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES